23.06.2019 / Communiqué / /

Révision du droit de la société anonyme : merci, Conseil des Etats! Congé maternité : dommage !

Berne, 20 juin 2019

Les femmes PDC suisse sont heureuses de constater que les développements sociétaux et la pression de la rue arrivent parfois même jusqu’au Conseil des Etats. Ce dernier a approuvé, lors de sa séance de mercredi, une valeur seuil pour un mini quota pour les femmes dans les conseils d’administration et les directions des entreprises cotées en bourse de 20 respectivement 30 pour cent. Les entreprises qui n’atteignent pas ces pourcentages devront nouvellement le justifier.

Les femmes PDC sont bien conscientes que le Conseil des Etats intervient, selon ses propres mots, comme correctif à ce que le Conseil national décidera. Lors de la révision du droit des sociétés anonymes, les Conseillers aux Etats ont apparemment senti le vent tourné ; le rejet de la demande d’une représentation adéquate des femmes dans les conseils d’administration et les directions aurait constitué une gifle pour les femmes.

C’est bien clair pour les Femmes PDC, ce n’est pourtant pas une révolution. Car les entreprises ne respectant pas les nouvelles exigences ne devront pas craindre de sanctions. Mais c’est au moins un signal que la revendication pour l’égalité et les quotas des femmes, en particulier dans ce domaine controversé, a été entendue et prise en compte.

Les femmes PDC regrettent que les quatre semaines de congé paternité n’aient eu aucune chance au Conseil des Etats. 20 jours de congé dans la vie d’un enfant….cette somme (car apparemment c’est la raison du refus) aurait pu être dépensée – l’économie qui aime toujours bien être citée ne s’effondrerait pas.

Autres informations:
Babette Sigg Frank, Présidente, 076 373 83 18
Chantal Donzé, communication, 076 615 16 33